Sélectionner une page

Elim CHAN 2023 : Le Togo reste à quai

Elim CHAN 2023 : Le Togo reste à quai

Cette fin de semaine sur le continent rime avec le dernier tour des éliminatoires du CHAN 2023. Victorieux de la manche aller 1-0 à Lomé, les Eperviers locaux se sabordent et se font éliminer par le Mena A’ sur la marque de 3 buts à 1 à Cotonou.

L’enjeu de la rencontre…

Pour le Togo il fallait tout faire pour décrocher un deuxième ticket de suite pour cette compétition en Algérie en 2023. Madjedje Djalilou capitaine d’une après-midi en l’absence de Womé Dové avait à cœur avec ses coéquipiers de jouer et de marquer afin de sécuriser leur acquis du match 1 même si c’est sur un score infime d’un but à zéro que les Togolais avaient fait la différence. Jouer et bien jouer pour gagner mais le 11 entrant avec deux nouveaux joueurs titulaires notamment Bilali Akoro et Novon Efoe n’a pu conjurer le mauvais sort préparé par les nigériens.

Le film de la première mi-temps…

Le Togo a passé les 45 premières minutes à défendre son but. À part Bilali Akoro qui a percé le mur nigérien à la 6ème minute, rien n’a été tenté par les rapaces togolais. Aucune attaque, 0 tir cadré. Et à force de reculer on finit par céder. Soumana Boubacar dans un cafouillage dans la surface de réparation trompe Ouro Gneni Wassiou et ouvre le score 1-0 dans le temps additionnel (45’+2) score à la pause. À ce moment le Togo est toujours qualifié.

Le cauchemar de la seconde période…

Des mots et des réglages dans le vestiaire ont sûrement fouetté le mental des joueurs de Jonas Kokou Komla. La preuve, 4 min après la reprise c’est Bilali Akoro rusé dans la surface de vérité de l’adversaire profite d’un ballon mal ressorti pour ajuster Kassali battu (49′). Égalisation 1-1… Le Togo toujours qualifié. Mais le jeu togolais trop défensif ne rassure pas. Mani Oigadja dépassé, Fabrice Agbotcho sortit sur blessure, Ouro Nimini Nazife brouillon, le Niger profite de ce jeu soporifique pour planter un deuxième but par Adamou Nasser à la 76e min sur un coup de tête bien travaillé 2-1 pour le Niger. Comme celà ne suffit pas le Niger vient achever sa mission par un pénalty de Moussa Mossi dans le temps additionnel du temps réglementaire (90’+3). Résultat final 3-1, 3-2 sur l’ensemble des deux matches.

L’avenir de Jonas Kokou Komla…

« J’ai un nom avant d’arriver au Togo avait-il lâché lors d’une interview », mais sur ce défi de qualifier le Togo et d’avoir plus du crédit le selectionneur s’est loupé. Comment comprendre que l’on peut développer un tel système de jeu dans un match couperet surtout que le Togo n’avait pas une grande marge de buts. JKK semble se sentir intouchable voire seul maître à bord et ses choix sont aujourd’hui sans succès. Comment peut-on sortir un Novon Efoe à la 87emin et le remplacer par Denis Abalo ? Un offensif à la place d’un milieu défensif alors que le Togo avait besoin de conserver le score? Et pourquoi afficher une telle frilosité dans le jeu ? Et pourquoi avoir envoyé son adjoint à la conférence de presse d’après-match ? Que redoutait-il ? Va t-il continuer ou rendre le tablier ?

L’esprit minimaliste togolais…

Jouer et se qualifier pour empocher 3 millions fcfa, c’est ce qui attendait les joueurs togolais. Mais hélas, l’on a jamais vu cette détermination, cette volonté ni la rage de prouver quelque chose. Symphonie inachevée alors… Très dommage pour les Togolais qui se contentaient du seul but marqué au match aller au lieu de cravacher dur et décourager ces nigériens. Comme toujours l’esprit minimaliste incarnant le togolais a fait montre d’une faillite collective.

Le Togo raté ainsi l’occasion de participer pour une deuxième fois au championnat d’Afrique des nations. Constat amer, le football togolais regresse une fois encore. Du pain sur la planche pour la FTF, tel on fait son lit on se couche.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VIDÉOS RÉCENTES

Chargement...

P